L'eau est un élément essentiel à la vie. Tout comme bon nombre d'êtres vivants, notre organisme en a besoin.

 

 

L'eau et les êtres vivants

Cela en devient une ressource très prisée et parfois rare, il faut savoir que l'eau douce, celle que l'homme peut boire, consommer et utiliser, se trouve en très faible quantité. Elle représente seulement 3% du volume total de l'eau, les 97% restant est de l'eau salée. Et pourtant, la surface de la Terre en est recouverte à plus de 70%, c'est pour cela qu'on la surnomme la « planète bleue ».

 

 

Ce faible pourcentage en eau douce, tout le monde n'y a pas accès, et quand certains ne peuvent en consommer librement, d'autres la polluent sans réfléchir aux conséquences futures.

 

Les pesticides

Prenons le cas des pesticides, ils sont utilisés depuis de nombreuses années dans différents domaines, comme dans le traitement du bois, l'agriculture, la voirie pour l'entretien des infrastructures routières et ferroviaires ou bien encore dans nos usages privés.

 

La principale cause de la pollution de l'eau par les pesticides est malheureusement l'agriculture intensive même s'il y a eu des progrès depuis quelques années. Encore très présente en France et dans de nombreux pays du monde, par ses méthodes, elle appauvrit les sols et réduit la richesse des biotopes.

 

 

Si les terres agricoles sont particulièrement touchées par cette pollution, les villes et les zones périurbaines ne sont pas épargnées. En effet de nombreux pesticides restent encore disponibles. Seuls les désherbants à base de glyphosate interdits pour les jardiniers amateurs conformément à la loi depuis 2019 et dans les collectivités depuis 2017.

 

Malheureusement, les jardiniers peuvent encore les acheter sur internet, et les utiliser sans contrôle, dans n'importe quel jardin de particulier.

 

Les conséquences

Les dommages causés par les pesticides sont nombreux et diverses. On sait tout de même que leurs présences dans l'eau entraînent des dégradations et/ou des modifications dans les écosystèmes aquatiques.

 

Concrètement, les populations d''invertébrés sont particulièrement touchées, avec une diminution du nombre d'espèces et d'individus pouvant atteindre 30 à 40%. Malheureusement, cette contamination des eaux, touchant les plantes et les insectes, implique également une contamination de l'ensemble de la chaîne alimentaire, y compris les animaux d'élevage.

 

 

Les effets néfastes de ces pesticides sur notre santé, ne sont pas encore tous connus. Même à faible dose, les risques de cancers, de maladies respiratoires ou cardio-vasculaires sur les êtres humains et autres organismes sont bien à démontrer.

 

Pour conclure

Il existe encore bon nombre d'exemples des pollutions de l'eau, notamment en grande majorité, provoquée par l'activité humaine.

 

C'est pourquoi, nous devons agir et passer à des pratiques plus responsables envers notre environnement. Les nouvelles méthodes d'agriculture Bio ou les nouvelles pratiques de jardinage, nous permettrons en partie de diminuer les effets néfastes des pesticides ; ainsi les êtres vivants, y compris l'être humain, ne pourront que mieux se porter.

 

La journée mondiale de l'eau

Celle-ci a lieu le 22 mars de chaque année depuis 1993, est une célébration des Nations Unies qui met l'accent sur l'importance de l'eau douce.

 

La Journée mondiale de l'eau célèbre l'eau et sensibilise à la situation des 2,2 milliards de personnes qui vivent sans accès à de l'eau potable. Il s'agit de prendre des mesures pour lutter contre la crise mondiale de l'eau. L'un des principaux objectifs de la Journée mondiale de l'eau est de soutenir la réalisation de l'objectif de développement durable 6 : eau propre et assainissement, pour tous d'ici à 2030.